Blog

Le Guardian Fall Blog de l'équipe

Et maintenant le temps du favori de tout le monde -Guardian Fall Analyse continue de la protection des scénarios de protection antichute sur les chantiers, Quel est le problème avec cette image?

Qu'est-ce qui ne va pas avec cette image?

Notre image de ce trimestre peut être difficile à disséquer au départ. Non, nous n'essayons pas de vous montrer artistique et de vous donner une silhouette ou un test de tache d'encre à regarder (bien que nous puissions essayer de forcer une blague ou deux sur l'espace négatif). Parfois, l'image n'est pas parfaite… tout comme l'utilisation de l'équipement lui-même.

Nous allons donc vous aider et identifier quelques informations clés. Demande toi, Quel est le problème avec cette image?

Quel est le problème avec cette image? - Avec notes

La configuration de l'équipement illustré est la suivante: a Ancre de poutre est installé au-dessus d'une poutre en I, et un Ligne de vie verticale est attaché à l'ancrage du Beamer. UNE Corde Grab est bien positionné le long de la ligne de vie verticale, et le travailleur cordes d’assurance auto-rétractables est connecté au Rope Grab. Le reste de la ligne de vie verticale peut pendre au-dessus de la poutre en I.

Pourquoi est-ce incorrect?

Avant d'aborder les raisons plus immédiatement pratiques pour lesquelles cette configuration nous fait peur, passons d'abord aux normes. ANSI Z359.1-07 (3.3.6) nous dit que «La longueur de la partie du [sous-système de connexion de l'antichute] entre l'antichute et la fixation antichute du harnais ne doit pas dépasser 36 pouces.» La distance indiquée dépasse clairement 36 ”, donc tout de suite nous constatons que le travailleur n'est pas conforme à l'ANSI.

Mais la norme ANSI Z359.1-07 n'est pas la norme la plus actuelle sur les lignes de vie verticales / antichute, pourrait-on dire. Que nous dit la norme Z359.15-14?

Heureux que vous ayez demandé! Tout d'abord, il est important de noter que la norme ANSI Z359.15-14 pour les lignes de vie / antichute à ancrage unique est très récente (publiée en août 2014), il y a donc de fortes chances que la grande majorité des équipements ne prétende pas encore être conforme à cette norme. Mais pour le plaisir, voyons comment le Z359.15-14 répondrait à notre scénario.

Ce que nous constatons tout de suite, c'est que la limitation du connecteur de 36 pouces est supprimée de cette norme, ce qui semble résoudre notre problème de conformité, mais si nous approfondissons, nous constatons que l'ANSI vient de trouver un moyen différent de limiter la longueur du connecteur.

Z359.15-14 nous dit que «La distance totale de chute ne doit pas dépasser 11 pieds» (lorsque l'antichute est testé conformément à l'essai de commande manuelle de performance dynamique détaillé dans la norme) (3.2.10). Et lorsque nous commençons à décomposer nos calculs de jeu de chute, la longueur disponible de notre connecteur commence à rétrécir très rapidement. En supposant une distance de décélération potentielle maximale de 48 ”(celle d'un amortisseur standard), ainsi qu'une extension / déviation potentielle de la ligne de vie de 12”, il ne nous reste plus que 72 ”pour jouer.

Z359.15-14 inclut également l'exigence que «… L'antichute doit monter et descendre la ligne de vie sans assistance» (lorsqu'ils sont testés conformément au test de fonctionnement détaillé dans la norme) (3.2.11). Cela signifie que nous devons supposer que, lors de la montée, l'antichute traîne derrière le travailleur jusqu'à la valeur maximale autorisée par le connecteur (car le travailleur n'est pas autorisé à positionner l'antichute au-dessus d'eux lors de leur montée).

Qu'est-ce que tout cela signifie? Il nous reste 72 pouces de distance de chute totale, ce qui correspond essentiellement à la quantité totale de chute libre que nous pouvons autoriser. Et combien de temps pouvons-nous fabriquer notre connecteur si nous voulons limiter la chute libre à 72 pouces? C'est vrai… 36 ”. Si vous travaillez au-dessus de l'antichute à la pleine étendue permise par le connecteur, le travailleur retombera à égalité avec l'antichute (une distance de 36 po), puis descendra sous l'antichute sur toute la longueur du connecteur (un autre 36 ”). Et 36 "+ 36" = 72 ".

Ainsi, quelle que soit la norme, notre travailleur est encore non conforme.

Mais avec tout cela à l'écart, réfléchissons à quelques raisons plus immédiatement pratiques pour lesquelles l'utilisation de l'équipement montrée dans cette image est incorrecte:

1.) La raison de loin la plus importante pour laquelle cette configuration d'équipement est erronée est la chute de balancement potentielle autorisée par le système. L'ancrage du Beamer est notre point d'appui, ce qui signifie que le travailleur va retourner jusqu'au Beamer, et presque également aussi loin dans l'autre sens, heurtant les obstacles en cours de route. Dans la mesure du possible, il est important de toujours travailler le plus près possible de la ligne d'ancrage.

Quel est le problème avec cette image? - Chute de swing potentielle

2.) Un autre problème potentiel est de savoir si le SRL utilisé est évalué pour la chute libre. Si c'est le cas, c'est parfait, mais même dans ce cas, cela pourrait ne pas suffire, comme nous le découvrirons bientôt. La chute libre pour les SRL est facile à calculer: c'est la distance que la SRL est au-dessus de l'ancrage. Dans notre scénario, cela devient un peu plus compliqué car le SRL ne commencera pas à travailler contre les forces de l'antichute tant qu'il ne sera pas au niveau de l'antichute (qui à son tour sera en fait en chute libre jusqu'à ce que tout le jeu de la corde au-dessus soit appauvri). L'antichute fonctionne vraiment comme notre point d'ancrage en matière de chute libre. Notre travailleur va tomber librement jusqu'à ce que la corde relâchée au-dessus de l'antichute disparaisse, et jusqu'à ce que la SRL soit au niveau de l'antichute (à quel point la tension de rétraction de la SRL commencera à travailler contre la chute, passant ainsi de chute libre en décélération). La chute la plus libre d'un Guardian SRL est évalué à 6 pi. Déjà, la SRL tombe librement au niveau de la surface de travail, ce qui, étant donné qu'un travailleur de hauteur normale devrait entrer à environ 5 pi. Mais ensuite, il va tomber jusqu'au niveau de l'antichute, et cette distance semble au moins être bien supérieure au 1 'de distance de chute libre disponible qu'il nous reste.

Nous avons maintenant couvert en profondeur toutes les raisons pour lesquelles cette configuration d'équipement est incorrecte, donc comment pouvons-nous y remédier?

Il existe de nombreuses options potentielles, mais une solution simple serait de éliminé la ligne de vie verticale / antichute entièrement et simplement connectez la SRL directement à l'ancrage du Beamer. Et si une obstruction au-dessus de la tête empêche l'ancrage de poutre de se déplacer là où le travailleur en a besoin (comme cela semble être le cas), installez simplement une autre ancre de poutre de l'autre côté de l'obstacle. Utilisez une longe à deux pattes pour faciliter un nouage à 100% lors de la transition vers le deuxième ancrage, et le problème est résolu. La chute d'oscillation est considérablement réduite, toute chute libre potentielle est éliminée et notre travailleur est de façon significative plus sûr.

La simplicité règne! Parfois la meilleure solution est celui où moins d'équipement est utilisé.